Contact | Actualités | Plan du site | FR | EN

Financer le développement rural

Accueil > Investir > Financer le développement rural

 
 
Pamiga
 
 
 
 

Les IMFs performantes en Afrique rurale ont besoin de ressources financières pour leur développement


Lorsque le CIDR et Pamiga ont commencé leurs opérations, il y avait peu d'IMF et des infrastructures limitées en Afrique rurale.

Aujourd’hui, un certain nombre d'institutions de microfinance ont démontré leur capacité à opérer dans les zones rurales. Ces IMFs performantes bénéficient d'une base de clientèle solide et d'une connaissance approfondie de leur environnement d'insertion, ce qui ne peut être développé qu'à travers le temps et l'expérience. 



Pamiga est convaincue que, grâce à des investissements supplémentaires ciblés, ces IMF peuvent être considérablement renforcées.

 

Pamiga a créé un véhicule d'investissement sur mesure pour répondre à leurs besoins: Pamiga Finance


Pamiga a créé un véhicule de financement et d’investissement pour lever des capitaux de long terme et ainsi accompagner le développement des institutions de son réseau et les aider à faire face à leurs défis : Pamiga Finance S.A. (PFSA)

PFSA est une société de financement et d’investissement visant à faire éclore le potentiel économique des zones rurales en Afrique subsaharienne, notamment par le biais des IMFs qu’elle finance.

Il s'agit de la première société d'investissement destinée à soutenir et structurer ce marché encore mal desservi.

Pour financer ces investissements, PFSA lève des capitaux de moyen et long terme, en provenance d’investisseurs individuels, d’investisseurs professionnels, d’institutions financières, d’organismes de développement public et de fondations.

 

 

Plus d'informations sur PFSA et comment investir ?  Envoyez-nous un message en cliquant sur ce lien.  

 

Imprimer la page
Envoyer à un ami

Principaux défis pour les IMFs en zone rurale

25 années d’expérience en Afrique rurale nous ont permis de déterminer 6 challenges auxquels les IMF rurales doivent faire face : 

Améliorer la rentabilité : L’isolation et la concentration des risques pénalisent à long terme la rentabilité des IMF

Diversifier les ressources financières : Les IMF rurales ne bénéficient en général que d’une seule source de financement

Améliorer les conditions de refinancement: La date d’échéance est souvent restreinte à un an et les conditions de remboursement ne sont pas adaptées aux besoins des IMFs

Renforcer les fonds propres : Pour financer leur croissance, les IMF rurales africaines doivent augmenter leur capital. Le ratio dettes/fonds propres moyen est 4x pour les plus grandes IMF rurales africaines

Nécessité de concentration du secteur : Pour développer l’accès aux services financiers pour les populations rurales, il est nécessaire de combiner échelle/taille critique et développement/diversification de produits. Une stratégie d’implantation réussie passe obligatoirement par la coopération avec d’autres institutions

Changement institutionnel : A cause de contraintes liées à la gouvernance, aux capacités et à la gamme de produits, les IMF à base de membres ont des difficultés à atteindre une taille critique et être compétitives. Un changement de statut est essentiel.

 

© 2017 Pamiga