Contact | Actualités | Plan du site | FR | EN

Newsletters

Accueil > Newsletters
LETTRE D'INFORMATION - SEPTEMBRE 2016

ACTUALITES  
Premier closing de la Facilité Eau & Energie Renouvelable pour l'Afrique de Pamiga Finance S.A., le véhicule d'investissement de PAMIGA
La Banque Européenne d'Investissement, l'agence gouvernementale américaine OPIC et les Fondations américaines Calvert et Rockefeller ont effectué leur premier décaissement pour la facilité de Pamiga Finance S.A., dédiée à la maîtrise de l'eau et de l'énergie renouvelable en Afrique sub-saharienne. Elles rejoignent ainsi la Coopération Suisse (DDC) et PAMIGA, sponsors de cette facilité qui fournit aux institutions de microfinance partenaires, les ressources financières et techniques adaptées au développement de leur portefeuille de microcrédits pour l'accès à l'eau et à l'énergie renouvelable.
La facilité, d'une durée de 7 ans, dotée de 13 millions d'euros, prévoit d'octroyer 54 millions d'euros de financements, ayant un impact social, économique et environnemental sur la vie de 985 000 individus vivant en zone rurale sub-saharienne.
Les principales solutions financées sont l'irrigation, l'eau potable, l'énergie solaire pour les ménages, les TPME et les villages. Elles participent à l'amélioration de la santé, de la sécurité et de la prospérité de ces populations défavorisées, et contribuent ainsi à la réalisation des Objectifs de Développement Durable 2015-2030.
Le premier closing représente un tiers de la facilité. A ce jour, Pamiga Finance S.A. a déjà octroyé 3 lignes de financement pour le Sénégal et le Bénin.


SUR LE TERRAIN  
La finance digitale, outil pour la pérennité des institutions financières et l'inclusion financière des populations rurales en Afrique sub-saharienne

Depuis juin 2015, PAMIGA a lancé un projet de finance digitale pour ses IMF membres, en collaboration avec la société de conseil PHB Développement. Le projet vise à accompagner les institutions financières dans leurs efforts à étendre et améliorer l'accès aux services financiers destinés à une population à faibles revenus, en mettant l'accent sur les innovations en matière de services et canaux de livraison. Il s'agit, entre autres, des services tels que le mobile-banking, les terminaux de points de ventes, la mise en place de réseaux d'agents. A ce jour, les études de marché et de faisabilité ont été réalisées pour 6 IMF au Kenya, au Sénégal, à Madagascar et au Bénin, dans le but d'identifier les options de finance digitale les plus adaptées aux besoins de chacune des institutions et de leurs clients. Les partenaires techniques ont été sélectionnés, et la mise en oeuvre des solutions identifiées est en cours pour WPS au Kenya, Caurie et UIMCEC au Sénégal. Ainsi, UIMCEC a choisi de développer un réseau d'agents tiers et d'utiliser des tablettes dans le but d'accroître et faciliter la mobilisation de l'épargne des clients. Caurie est déjà bien avancé dans la phase pilote de son projet d'utilisation de tablettes par les agents de crédit pour une saisie améliorée et plus rapide des informations clients lors des réunions de groupe sur le terrain. WPS est actuellement en train de sélectionner un nouveau SIG qui permettra d'intégrer des modules de gestion de réseaux d'agents tiers et de mobile banking. D'autres projets vont prochainement être mise en oeuvre pour ACFB et RENACA au Bénin, et pour CECAM à Madagascar.
 


Etude pour la création de MIFED Energy Access, un Social Business à impact économique, social et environnemental
Au Cameroun, près de 9 millions de personnes (46% de la population totale) n'ont pas accès à l'électricité. En zone rurale, la proportion va jusqu'à 83% de la population. Ces populations utilisent essentiellement des sources d'éclairage fossiles, qui sont coûteuses et nuisibles pour la santé. Le défaut d'accès à l'électricité est un obstacle majeur à l'amélioration des conditions de vie et du développement économique local, en particulier en milieu rural. 
MIFED Cameroun, Schneider Electric et PAMIGA ont décidé de lancer une étude pour le développement d'un partenariat dédié à la promotion de l'accès des populations rurales camerounaises à l'énergie renouvelable : la société MIFED Energy Access. Cette société proposerait ses produits et services aux ménages ruraux et PME au travers de lanternes et Solar Home Systems, aux PME au travers de mini-grids adaptés, et aux villages et communes rurales ayant un fort potentiel économique au travers de mini-grids et centrales solaires adaptées. L'objectif est de faire de MIFED Energy Access le distributeur dédié au monde rural camerounais, pour des fournisseurs d'énergie renouvelable jouant un rôle clé sur ce marché prometteur. L'impact sera à la fois social (amélioration des conditions de vie des populations), économique (création d'emplois en zone rurale) et environnemental (substitution à l'utilisation de l'énergie fossile). Le plan d'affaires de la future société est en cours de développement et le lancement des activités devrait être planifié pour début 2017.  

FORMATIONS
PAMIGA et Cerise forment des praticiens de la microfinance à l'outil d'évaluation de performance sociale, SPI4


Plusieurs formations ont été menées conjointement entre les équipes de PAMIGA et de Cerise dans le but de renforcer les capacités de praticiens de la microfinance sur le thème de l'évaluation de performance sociale des institutions financières avec l'outil SPI4. Plus particulièrement, lors de la Convention Annuelle de la Social Performance Task Force en juin 2016 à Marrakech au Maroc, ce sont plus de 30 participants de 18 pays, en provenance d'agences de notation, d'associations professionnelles, d'institutions financières, qui ont pu assister à un atelier de 2 jours dont l'objectif était de former des futurs auditeurs certifiés SPI4. En juillet 2016, PAMIGA et Cerise ont également formé, à Lima au Pérou, les responsables d'une dizaine d'institutions financières (parmi lesquelles Mi Banco, Adra, etc.), membres de l'un des plus importants réseaux péruviens de microfinance, COPEME, à l'utilisation de l'outil SPI4 dans un but d'amélioration de la gestion de leur performance sociale. COPEME souhaite également utiliser les évaluations SPI4 qui seront réalisées suite à la formation pour établir un rapport national sur l'état de la microfinance au Pérou. Plus d'informations sur l'outil SPI4.


PUBLICATION
Baromètre de la Microfinance 2016
Depuis 2010, la Baromètre de la Microfinance présente les principales tendances et permet de donner une visibilité aux principales intiatives de la microfinance à fort impact social. Pour l'édition 2016, retrouvez en page 8 un article de Marion Allet, chargée de programme Environnement et Microfinance à PAMIGA, sur l'accès à l'énergie propre pour les populations rurales d'Afrique sub-saharienne. Le Baromètre est la publication phare de Convergences, qui organise actuellement son Forum Mondial à Paris. Renée Chao Beroff, Directrice Générale de PAMIGA, y est intervenue cette année, en tant que modératrice d'une session sur la "lutte contre la précarité énergétique", dans laquelle étaient invités, entre autres, des représentants de ENGIE et le Ministre de l'Economie et de l'Emploi de la région de Bruxelles. Durant cette session, les participants ont pu analyser les expériences de 2 entreprises sociales, LivingStones en Belgique et le Chênelet en France. Télécharger le Baromètre de la Microfinance 2016...

CONTACT

Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...

Ecrivez-nous ! 

LETTRE D'INFORMATION - FEVRIER 2016

ACTUALITES  

Impact Investment en Afrique sub-saharienne : bilan 2015 de PAMIGA Finance
En 2015, Pamiga Finance S.A. (PFSA) a structuré deux initiatives d'impact investment pour l'Afrique sub-saharienne, représentant un total de 18 millions d'euros : l'initiative pour la Finance Digitale, la Finance Rurale et l'Inclusion Financière et,  l'initiative pour l'Accès à l'Eau et l'Energie Renouvelable à travers la microfinance. 
Les investisseurs principaux de PFSA sont PAMIGA, la SDC, la Banque Européenne d'investissement, l'agence gouvernementale américaine OPIC, et la Fondation Calvert. En décembre 2015, une cinquième institution de premier ordre a rejoint le club d'investisseurs de PFSA : la Fondation Rockefeller.
A travers ces deux initiatives, PFSA a déjà signé huit contrats de financements pour soutenir le développement de cinq IMF membres de PAMIGA Réseau et opérant en Afrique sub-saharienne.

SUR LE TERRAIN

Lancement des crédits solaires en Afrique de l'Est


Les premiers crédits solaires ont été décaissés au Kenya, dans la région de Kisii, depuis juillet 2015. Grâce à 
l'assistance technique de PAMIGA, l'institution financière rurale Wakenya Pamoja Sacco (WPS) a pu mettre en place des partenariats avec des fournisseurs solaires de qualité et développer des produits financiers de crédit et d'épargne adaptés à la clientèle cible. A la suite des IMF membres de PAMIGA au Cameroun et en Ethiopie, qui ont déjà permis à plus de 3.100 foyers ruraux d'investir dans des solutions solaires, WPS a octroyé en moins de six mois 445 crédits solaires destinés à l'achat de solutions solaires pour l'éclairage et la recharge de téléphones portables.  Fin 2015, PAMIGA a également démarré un nouveau partenariat en Tanzanie, avec l'institution financière rurale Mwanga Community Bank (MCB). PAMIGA appuie aujourd'hui l'IMF dans l'évaluation des besoins énergétiques et financiers de ses clients et l'identification de solutions solaires et partenaires adéquats. Le décaissement des premiers crédits solaires est prévu pour mi-2016. 


Financement d'équipement d'irrigation pour les petits producteurs au Pays Dogon, Mali
Grâce à l'appui technique de PAMIGA et à l'octroi d'un prêt de PFSA, le réseau des CVECA du Pays Dogon a mis en place, à la mi-2015, un nouveau produit financier destiné au financement d'équipements d'irrigation pour les petits producteurs maraîchers des localités de Bankass et Bandiagara en Pays Dogon. A la suite d'une étude de faisabilité et une étude des besoins réalisées début 2015, un atelier de lancement de la phase pilote a été organisé à Bamako en juillet 2015 et les premiers décaissements de crédits ont eu lieu en septembre. PAMIGA a accompagné la Direction de l'IMF dans la sélection de deux fournisseurs d'équipements et la signature des conventions de partenariat. PAMIGA a également formé la Direction de l'IMF sur les caractéristiques et procédures du nouveau produit financier.  Fin janvier 2016, plus de 50 producteurs ont déjà pu bénéficier d'un crédit d'équipement pour l'acquisition d'une motopompe et pour financer leur fonds de roulement et leurs besoins en intrants agricoles.     

A Madagascar : performance sociale et développement de l'épargne avec une approche centrée sur le client     


Fin 2015, PAMIGA a lancé les premières activités d'un projet, financé par la Municipalité de Vaduz (Liechtenstein), visant à autonomiser les femmes et les petits exploitants ruraux par le développement de l'épargne en utilisant une approche centrée sur le client. Différentes missions ont ainsi été organisées auprès de la première institution bénéficiaire du projet, Vola Mahasoa à Madagascar. Ces missions ont permis de former les agents de l'institution à l'animation commerciale, au management des performances commerciales, et à l'éducation financière des clients. Deux ateliers ont également été organisés, l'un pour le développement d'un plan marketing, et l'autre pour l'identification d'un mécanisme de résolution des plaintes adapté à la clientèle de Vola Mahasoa.  Ces différentes activités ont toutes été réalisées en utilisant une approche centrée sur le client. Leur mise en oeuvre devrait permettre à l'institution de sensibiliser les clients sur ses nouveaux produits d'épargne volontaire et comment maximiser l'impact de leur utilisation sur l'amélioration du niveau de vie de ces clients. En parallèle, l'institution a pour objectif de développer le nombre d'épargnants et l'encours d'épargne selon les objectifs de croissance fixés dans son plan d'affaires.


CAURIE-MF au Sénégal : en route pour la finance digitale !
PAMIGA appuie depuis septembre 2015 l'IMF sénégalaise dans la mise en place de canaux de distribution innovants, afin d'augmenter la couverture géographique, accroître le taux de pénétration des services financiers, et accroître l'efficacité opérationnelle des agents de crédit. Plusieurs missions ont été organisées, permettant de réaliser l'étude de marché, d'élaborer la stratégie d'entrée dans la finance digitale, de développer le cahier des charges sur les solutions technologiques et de sélectionner le fournisseur. CAURIE-MF a choisi de contracter avec CAGECFI, et la mise en oeuvre est prévue en février 2016. 
PAMIGA accompagne également deux autres IMF de son réseau dans la finance digitale : U-IMCEC au Sénégal et WPS au Kenya.


PLAIDOYER

Plaidoyer pour l'impact investing dans la finance rurale
Fin 2015, dans le cadre de l'adoption des nouveaux ODD par les Nations Unies et de la Conférence de Paris sur le Climat (COP21), PAMIGA Finance S.A. s'est vu offrir de nombreuses opportunités de présenter à un public large et varié ses spécificités et la façon dont ses différents compartiments peuvent investir dans des intermédiaires financiers pour servir les ménages ruraux et les MPME en Afrique.
Ainsi, Renée Chao-Beroff, Directrice Générale de PAMIGA Finance S.A. (PFSA) et de PAMIGA Association, a pu exposer son approche d'investissement basée sur le triple résultat financier, social et environnemental (triple bottom line), lors du colloque de SEED en septembre dernier à Nairobi sur la promotion de l'entreprenariat pour le développement durable. Toujours en septembre, elle a été panéliste à la conférence WAME (World Access to Modern Energy) et World Expo 2015 à Milan, où le responsable du programme Energies Renouvelables de la BEI a cité PFSA comme étant une initiative majeure permettant d'atteindre les populations BdP (Base de la Pyramide) en Afrique sub-saharienne. Elle a également été conviée à l'atelier organisé par la Fondazione Giordano Dell Amore en Octobre dernier à Milan en tant que panéliste de deux sessions, l'une sur le "partenariat comme outil pour l'inclusion financière des petits producteurs", l'autre sur "l'exploration d'opportunités dans le financement des chaînes de valeurs agricoles". Enfin, en novembre 2015, elle a assisté à Cape Town, au Symposium de la Fondation MasterCard pour l'inclusion financière à travers une approche centrée sur le client, et a apporté des contributions sur l'approche "high tech/high touch" pour l'avenir de l'inclusion financière.

Bonnes pratiques de gouvernance des IMF africaines
René Azokly, Directeur du Département Renforcement Institutionnel et Représentant de PAMIGA pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre a été invité, pour la deuxième fois consécutive, à faire une communication lors de la deuxième conférence de l'Africa Board Fellwoship organisé à Cape Town du 11 au 18 novembre 2015. En tant que membre du comité de pilotage de ce programme, René Azokly a pu ainsi partager avec les Présidents de Conseil d'Administration et les Directeurs Généraux des principales institutions africaines de microfinance, son expérience en matière de gestion de la crise de croissance et de gouvernance des institutions de microfinance. Africa Board Fellowship est une initiative de Center for Financial Inclusion d'Accion visant à renforcer la gouvernance des principales institutions financières africaines grâce à l'apprentissage et aux échanges entre pairs. Voir aussi la vidéo de l'évènement...

Mais aussi...
Depuis l'été dernier, l'expertise de PAMIGA dans le domaine de l'énergie et la microfinance a été reconnue par le Boulder Institute of Microfinance qui a proposé à Marion Allet, chargée de programme environnement et microfinance, de présenter un cours spécifique sur ce sujet dans le cadre du nouveau programme de Finance Rurale lancé par Boulder. En savoir plus... 

CONTACT

Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...

Ecrivez-nous ! 

LETTRE INFORMATION - JUILLET 2015

Démarrage du nouveau plan d'affaires de PAMIGA 2015-2019
Au 1er juillet 2015, PAMIGA rentre dans son troisième plan d'affaires 2015-2019, dont les principaux axes stratégiques sont les suivants:
- Utilisation de la finance digitale (POS, tablettes, téléphones portables) pour sécuriser les opérations, réduire les coûts et accroître la portée des IMF rurales.
-Développement de produits et services pour le financement de l'accès à l'eau et aux énergies renouvelables en zone rurale, et le financement des chaînes de valeurs agricoles.
- Amélioration des pratiques responsables des IMF membres du réseau PAMIGA par une approche centrée sur le client, et renforcement de leur système interne dans le but de diminuer leurs risques et améliorer leurs performances financière, sociale et environnementale.
- Facilitation de l'accès à des financements adaptés pour les IMF partenaires dans l'objectif d'investir dans des nouveaux canaux de distribution, renforcer leur capital, augmenter et diversifier leur portefeuille.
- Expansion de PAMIGA et de son Réseau d'IMF membres dans le but d'influencer positivement l'industrie de la microfinance rurale en Afrique subsaharienne.
Les principaux partenaires financiers de ces actions sont les suivants:


Ce troisième plan d'affaires sera également accompagné par de nombreux partenaires techniques et réseaux tels que: BenevoLab (BNP Paribas), CEREG, Cerise, Convergences, FNCE, RIM, SPTF, e-MFP.
Aujourd'hui PAMIGA travaille avec un réseau de 16 IMF membres dans 10 pays d'Afrique subsaharienne, pour un total de plus d'un million de bénéficiaires. D'ici 2019, PAMIGA a pour objectif d'atteindre trois millions de clients à travers son réseau d'IMF opérant en zone rurale africaine.
 
PAMIGA Finance SA (PFSA) signe un accord avec OPIC et la Fondation Calvert pour la diffusion de l'accès à l'énergie renouvelable en Afrique subsaharienne


Selon les termes de cet accord, OPIC fournira 4,75 millions d'USD en dette et la Fondation Calvert 1,5 million d'USD. Ce capital fait partie d'une facilité de prêt de 12 millions d'USD de PFSA qui vise à fournir plus de 100 000 microcrédits au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, au Kenya, à Madagascar, au Sénégal, en Tanzanie et au Togo, au cours des 7 prochaines années. Un soutien financier a également été fourni par la SDC et la Banque Européenne d'Investissement (BEI) pour la mise en place de la facilité de prêt.
La facilité vise à fournir des prêts aux populations rurales dans le but de répandre l'accès aux énergies renouvelables, à l'énergie solaire, et à des microsystèmes d'irrigation. Ce projet devrait impacter positivement les conditions de vie de plus de 600 000 personnes dans les zones rurales d'Afrique subsaharienne.
Lire le communiqué de presse...

La BEI fournit une unité d'assistance technique pour soutenir le programme "Eau et Energie Renouvelable à travers la microfinance"

La Banque Européenne d'Investissement (BEI) a décidé de soutenir le programme "Eau et Energie Renouvelable" de PAMIGA, qui vise à aider 11 IMF dans 9 pays africains à développer des produi ts et services financiers pour l'accès à l'énergie solaire, l'irrigation et les solutions d'accès à l'eau potable pour les ménages, les MPME et les communautés en zone rurale. La BEI a attribué une unité d'assistance technique qui comprend, en particulier, 4 ingénieurs spécialisés dans l'eau et l'énergie et un expert en suivi-évaluation. L'unité sera mobilisée pour une durée de 3 ans (2015-2018), à hauteur de plus de 1000 hommes-jours. Ce soutien en assistance technique est fourni dans le contexte de l'investissement de la BEI dans PFSA, le véhicule d'investissement de PAMIGA, et plus particulièrement dans la facilité dédiée au financement des secteurs de l'énergie renouvelable, l'eau potable et l'irrigation. L'unité soutiendra PAMIGA et ses IMF membres dans la conduite de l'évaluation des besoins techniques, le choix des technologies adaptées en énergie et eau, l'élaboration de guides d'utilisation pour les solutions techniques choisies et la conception de systèmes de suivi de performance. Les premières analyses de marché ont déjà été menées au Bénin, au Burkina Faso, au Kenya et au S énégal dans le but d'identifier les opportunités de marché liées aux 3 domai nes d'intervention du programme.


CONTACT
Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...
Ecrivez-nous !

LETTRE D'INFORMATION - SEPTEMBRE 2014


ACTUALITES

Une équipe dédiée pour le département Environnement et Microfinance
Depuis début 2013, PAMIGA a renforcé son département Environnement et Microfinance, créé initialement pour le support aux activités de l'Initiative Eau et Microfinance, et qui a ensuite été étendu au nouveau programme Energie et Microfinance. Ce département travaille en appui aux IMF membres du Réseau PAMIGA pour le développement de produits innovants en microfinance, ayant un impact positif sur l'environnement. Pour mettre en oeuvre ces activités de soutien à l'économie verte, l'équipe s'est renforcée cet été avec l'arrivée de Quentin Antoine, Directeur du Département Environnement et Microfinance, et Kerman Wildberger, Chargé de Programme Senior.

PAMIGA
 Finance SA se développe
Le Conseil d'Administration du véhicule financier de PAMIGA s'est élargi par l'arrivée de deux nouveaux membres, Bruno Tassard, Administrateur et Président du Comité d'Investissement, et Robin Mc Phail, Administrateur en charge de la Gestion des Risques et de l'Audit. 
L'équipe opérationnelle de PAMIGA Finance SA (PFSA) s'est également agrandie avec le recrutement de Charline Jan, début août 2014, Chargée des Investissements, qui travaillera aux côtés de Mathieu Merceret, le Directeur des Investissements.
Ces changements doivent permettre à PFSA d'accompagner le développement soutenu de son activité, le financement à long-terme des IMF en milieu rural, en particulier pour l'accès à l'eau et à l'énergie renouvelable des populations rurales, et le développement des capacités technique et financière de ces IMF.
Plus d'informations sur la nouvelle équipe de PAMIGA...


ATELIERS D'ECHANGES D'EXPERIENCE

Voyage d'étude en Inde sur le thème "livelihoods"
Afin de permettre à toutes les parties prenantes du programme ALP au Cameroun d'avoir une meilleure compréhension du concept de "livelihoods" et de se familiariser avec les bonnes pratiques en matière de promotion des moyens d'existence des plus pauvres, une visite d'échange a été organisée par PAMIGA à Hyderabad (Inde) du 2 au 6 juin 2014, avec l'appui du partenaire local BASIX. Huit participants ont pris part à la mission, représentant les différents partenaires (MIFED, ICS, SWAVIB, UCAC, A3C et PADMIR). La visite était conçue comme une plateforme d'apprentissage et d'échanges entre les différents partenaires. L'objectif était de voir comment développer et améliorer les moyens d'existence des populations pauvres à travers les trois thématiques principales du programme ALP ("services financiers inclusifs", "développement agricole et rural", et "promotion de l'entreprenariat et de l'auto-emploi des jeunes").

Atelier d'échange au Cameroun pour le programme Energie & Microfinance
Du 23 au 25 juillet 2014, PAMIGA a organisé à Yaoundé au Cameroun, un atelier d'échange sur le programme Energie & Microfinance. L'évènement a rassemblé une vingtaine de participants, venant des institutions de microfinance et des fournisseurs de solutions solaires partenaires dans les 3 pays d'intervention actuels du programme (Cameroun, Ethiopie, Tanzanie). Les nombreux échanges, débats et travaux de groupes ont permis de partager les différentes expériences pilotes, d'identifier les leçons apprises et les bonnes pratiques, et ainsi de capitaliser sur le programme.  


SUR LE TERRAIN

Evaluations SPI4 en Ethiopie et à Madagascar et mise en oeuvre des Standards Universels de Gestion de Performance Sociale
Durant le mois de juillet 2014, deux IMF membres du réseau de PAMIGA, Vola Mahasoa à Madagascar et Wasasa en Ethiopie, ont réalisé des auto-évaluations de leur performance sociale à l'aide de l'outil SPI4, avec l'appui de l'experte de PAMIGA en performance sociale. A Madagascar, l'évaluation s'est faite en collaboration avec 3 consultants malgaches du cabinet FIDEV, afin de former ces derniers à la nouvelle version de l'outil SPI, qui a pour particularité d'être alignée sur les Standards Universels de Gestion de Performance Sociale (USSPM), élaborés par la Social Performance Task Force, suite à une large consultation des principaux acteurs de la microfinance. Ces évaluations ont permis de mettre en exergue les forces et faiblesses des 2 IMF en ce qui concerne leur performance sociale, d'identifier les axes d'amélioration de leurs processus et systèmes, et de proposer des recommandations et outils pour leur permettre de remplir leur mission sociale de manière efficace et pérenne. D'autres IMF membres du réseau de PAMIGA devraient également prochainement recevoir de telles évaluations.

FOCUS RESEAU

ACFB fête ses 10 ans d'existence

Créée en 2004 dans le cadre d'une recherche-action sur les banques communautaires de type Grameen Bank conduite par l'ONG GRAPAD, l'Association des Caisses de Financement à la Base (ACFB) a adhéré au Réseau PAMIGA en 2007. Les efforts importants entrepris par l'IMF pour améliorer ses performances lui ont permis d'atteindre son autonomie opérationnelle, et d'obtenir son agrément conformément à la loi n°2012-14 du 21 mars 2012, portant réglementation des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) en République du Bénin. L'ACFB a profité de l'organisation de son Assemblée Générale Ordinaire annuelle à Cotonou, le 27 juin 2014, pour marquer ses 10 ans d'existence  par une célébration officielle, qui a réuni plus d'une centaine de délégués venus des 35 communes d'intervention de l'IMF. Lors de l'évènement, des prix ont été attribués aux meilleurs groupes d'épargne de l'Association. En effet, ces derniers représentent le socle sur lequel l'ACFB a pris appui pour accélérer l'atteinte de son autonomie opérationnelle qui s'élève à 105% à fin 2013. Depuis sa création, l'IMF a ainsi multiplié son encours d'épargne par sept (soit 3,7 millions d'Euros à fin 2013) et son encours de crédit par quatre (soit 4,2 millions d'Euros à fin 2013). L'ACFB compte aujourd'hui plus de 72 000 clients parmi lesquels 90% de femmes.

RENACA signe un protocole de partenariat avec le Réseau PAMIGA
Suite à une mission d'évaluation réalisée au Bénin par le Représentant Afrique de l'Ouest de PAMIGA, René Azokly, le Réseau National des Caisses Villageoises d'Epargne et de Crédit Autogérées (RENACA) a adhéré au réseau de PAMIGA début juillet 2014. Cette institution, créée en 2005, a pour mission d'offrir durablement des services financiers et non financiers de qualité aux populations vulnérables notamment rurales en vue de l'auto satisfaction de leurs besoins. Elle opère au Bénin dans 6 des 12 départements du pays, et compte à fin 2013, plus de 95 000 clients en majorité ruraux, parmis lesquels près de la moitié sont des femmes.
En savoir plus sur RENACA... 

CONTACT
Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...

Ecrivez-nous ! 

LETTRE D'INFORMATION - AVRIL 2014


ACTUALITES

PAMIGA finaliste du Forum Afrique-100 innovations pour le développement durable 

Le Programme Energie & Microfinance de PAMIGA a été sélectionné comme finaliste de l'appel à contributions " Forum Afrique 2013: 100 innovations pour un développement durable", parmi plus de 800 dossiers de candidatures soumis. Cette initiative, organisée par le Ministère des Affaires Etrangères et l'Agence Française de Développement, vise à valoriser les innovations portées par les Africains, qui contribuent au développement durable, à l'entreprenariat féminin et à une croissance solidaire. C'est ainsi qu'en décembre 2013, PAMIGA et son partenaire Schneider Electric, ont été invités à présenter le programme dans le cadre du Sommet de l'Elysée pour la Paix et la Sécurité.
Voir la vidéo de présentation du programme au Cameroun...

Recrutement d'un Directeur de Programme ALPs au Cameroun

Le Programme ALPs (African Livelihoods Partnership) est une initiative conjointe de PAMIGA et de son partenaire indien Basix, dont l'objectif est d'améliorer de manière pérenne les moyens d'existence des populations pauvres en milieu rural, et en particulier les petits producteurs, les femmes et les jeunes. Les thématiques principales du programme sont le développement de services financiers inclusifs au Cameroun, le développement agricole et rural à travers la promotion de chaînes de valeurs structurées au Mozambique, et la promotion de l'entreprenariat et de l'auto emploi des jeunes à travers la formation professionnelle en Tanzanie. Au Cameroun, PAMIGA est le responsable de la mise en oeuvre technique et de la coordination du programme, qui a commencé de manière effective dans ce pays en Décembre 2013, avec le recrutement de Racine LY, Directeur de Programme Pays. Des partenariats techniques ont depuis été noués avec 4 IMF dans les régions du Nord, du Centre, et du Sud-Ouest, dans l'objectif d'aider ces institutions à développer des produits financiers innovants pour les segments cibles du programme. Au niveau institutionnel, au-delà du partenariat stratégique avec MIFED, structure de microfinance reconnue dans le pays, le programme compte également sur l'appui de partenaires comme le PADMIR (Programme d'Appui au Développement de la Microfinance), ou encore l'Université Catholique d'Afrique Centrale (UCAC).
En savoir plus sur ALPs...


PARTENARIATS

Energie et Microfinance - Signature d'un partenariat avec CleanStart
Pour le programme Energie et Microfinance, l'année 2013 s'est achevée sur une nouvelle étape prometteuse, avec la signature du partenariat CleanStart, programme mis en oeuvre par l'UNCDF et le PNUD. Initié en 2011, il a pour objectif d'aider à sortir de la pauvreté énergétique, au moins 2,5 millions de ménages pauvres et microentrepreneurs d'ici 2017. Pour cela, CleanStart vise notamment à développer et promouvoir des modèles de micro-financement de l'énergie propre pouvant être reproduits à grande échelle. Lors de la conférence "CleanStart Connect 2013", organisée par l'UNCDF à Bangkok en novembre 2013, PAMIGA et son partenaire Schneider Electric ont eu l'opportunité de présenter le modèle testé depuis l'année dernière au Cameroun et en Tanzanie. Le partenariat avec CleanStart doit permettre à PAMIGA de déployer le programme en Ethiopie, au Sénégal et au Burkina Faso, et de partager les leçons apprises  et bonnes pratiques avec l'ensemble du secteur. 

SUR LE TERRAIN

Diagnostic du système de gestion des risques, Caurie-MF, mars 2014
Suite à une sollicitation de Caurie-MF auprès de PAMIGA pour un diagnostic de son système de gestion des riisques, Claire Ozanne, responsable de la gestion des risques et du renforcement institutionnel pour PAMIGA, est intervenue en mars 2014 lors d'une mission terrain auprès de l'institution à Thiès au Sénégal. Elle a conduit une formation auprès de 9 cadres sur les aspects théoriques de la gestion des risques, et a animé un atelier, qui a permis d'identifier l'ensemble des risques auxquels Caurie-MF faisait face ou pourrait faire face, de les évaluer, et d'établir une cartographie de ces risques. Des recommandations ont été ensuite communiquées, et transcrites dans un plan d'action, pour permettre à Caurie-MF de franchir de nouvelles étapes dans la gestion de ses risques.

Atelier d'appui à la gestion financière, APFI-Burkina, janvier 2014
Dans le cadre de la fusion des réseaux de CVECA de la Boucle du Mouhoun et du Soum au Burkina Faso et de leur transformation en une entité à visée nationale, dénommée APFI-Burkina, cette dernière a exprimé auprès de PAMIGA un besoin d'appui et de formation en gestion financière, contrôle interne, gestion de trésorerie, et sur les outils informatiques afférents. Une mission réunissant le Directeur Fusions/Transformations, la Directrice Conseil en Technologies de l'Information, et le Directeur Pamiga Finance, a donc été menée par PAMIGA en janvier 2014 pour répondre à ce besoin. Elle a permis de définir les outils, organisation, et méthodes à mettre en place par APFI-Burkina pour une gestion financière et de trésorerie efficace, un contrôle interne et une production de reporting performants. Un accompagnement a également été apporté à la négociation auprès des banques et bailleurs de fonds locaux pour le financement de l'institution et le financement de son SIG.

Pamiga Finance S.A. lève 9 millions d'euros pour l'Initiative Eau & Energie Renouvelable (W&RE)

L'Initiative W&RE de PAMIGA vise à favoriser l'accès à des populations rurales en Afrique Sub-Saharienne à l'eau potable, à des systèmes d'irrigation, et à des solutions d'énergie solaire, par la mise en place d'un appui technique dédié - notamment sur le développement de partenariats industriels et sur la création de produits de micro-crédits adaptés - et par la mise à disposition des IMF de ressources de financement adaptées. Avec l'appui de partenaires de longue date, Pamiga Finance S.A. (PFSA) met ainsi en place une facilité de financement dédiée de 9 millions d'euros et d'une durée de 7 ans, qui vise à financer en monnaie locale et à moyen terme, les IMF du réseau PAMIGA, pour leur portefeuille de microcrédits consacrés à ces investissements Eau & Energie. Cette initiative a également suscité l'intérêt d'autres investisseurs potentiels que PFSA a accompagné pour une mission de Due Diligence sur le terrain. Les premiers contrats de financement aux IMF devraient être signés au second semestre 2014.


FOCUS RESEAU

UIMCEC se positionne sur le Marché de la Finance Rurale et Agricole


UIMCEC est une institution de microfinance, membre de PAMIGA, qui opère principalement auprès des femmes et micro entrepreneurs vivant dans les zones rurales et périurbaines au Sénégal. Elle compte plus de 100 000 clients pour un portefeuille de crédits de près de 15 millions d'euros. Depuis plusieurs années, l'institution réfléchit à étendre son positionnement stratégique sur le marché de la Finance Rurale et Agricole. Plusieurs études ont été menées à cet effet sur les filières, les besoins de financement des agriculteurs, et les entreprises de transformation. En décembre 2013, les résultats de ces études ont été restitués à la gouvernance ainsi qu'aux principaux partenaires techniques et financiers de l'institution. UIMCEC, qui coopère depuis plusieurs années avec PAMIGA sur son programme d'accès à l'eau productive en zone rurale, a trouvé pertinent et efficace de solliciter l'organisation pour le développement d'un partenariat stratégique, dans le cadre de la conception et la mise en oeuvre de son projet de Centre de Financement Agricole (CFA) pour le Sénégal. A ce titre, une mission a été organisée en mars 2014, à laquelle ont participé le Directeur Général de PAMIGA et son représentant pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Cette mission a permis d'entamer les premiers dialogues avec l'équipe de Direction, le Conseil d'Administration, les partenaires techniques et financiers, en particulier OIKOCREDIT Sénégal et le PALPS (programme financé par ACDI, UNCDF et UNDP), mais aussi, lors de visites terrain, de rencontrer des producteurs en zone rurale, clients d'UIMCEC.


EVENEMENTS

Convention annuelle de la Social Performance Task Force, 2-6 juin 2014, Dakar, Sénégal

Cette année, l'accent sera placé notamment sur l'intégration de la Gestion de Performance Sociale (GPS) avec les services financiers numériques et dans la régulation du secteur de la microfinance. PAMIGA, acteur reconnu dans le domaine de la finance responsable, participera à cette convention, qui se tiendra au sein de l'hôtel King Fahd Palace à Dakar, et plus particulièrement à l'atelier de lancement de l'outil d'évaluation de performance sociale SPI4. Cet outil a pour particularité d'être aligné sur les Standards Universels de Performance Sociale (USSPM) de la SPTF, mais aussi d'intégrer les principales initiatives du secteur, telles que les Principes de Protection des Clients de la Smart Campaign, MFTransparency, le Mix Market, la responsabilité sociale envers l'environnement, etc. Fin juin 2014, cet outil sera testé sur le terrain lors d'une mission d'évaluation de performance sociale, qui sera réalisée par l'experte de PAMIGA, Snezana JOVIC, auprès de l'institution de microfinance Vola Mahasoa à Madagascar. 
Voir le programme complet de l'évènement.

CONTACT
Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...

Ecrivez-nous ! 

LETTRE D'INFORMATION - OCTOBRE 2013


ACTUALITES

Réunion d'experts sur les fusions et transformations d'institutions de microfinance, le 3 octobre 2013 à Dakar, Sénégal

L'évènement a réuni cinquante représentants de haut niveau : de la BCEAO et de l'ensemble des autorités de tutelle, des associations professionnelles, des institutions de microfinance les plus représentatives des pays concernés en Afrique de l'Ouest, du secteur bancaire et des bailleurs de fonds. L'objectif de cette réunion d'experts était de partager une analyse riche et constructive, à partir de l'expérience de processus de fusion dans le secteur de la microfinance en zone UEMOA. Il s'agissait en particulier de deux regroupements, au Mali et au Burkina faso, auxquels PAMIGA a apporté l'assistance technique, dans le cadre d'un projet de trois ans et demi, créé en partenariat avec la Fondation MasterCard, ainsi que le FIDA et UE/ACP Microfinance. PAMIGA a pu ainsi faire bénéficier le secteur de la microfinance de ses différentes expériences, tirer les leçons de la méthodologie utilisée, et diffuser les bonne pratiques apprises à travers une boîte à outils pouvant être utilisée dans un processus de fusion ou transformation.


PARTENARIATS

Signature d'un accord-cadre de refinancement entre Wages et PAMIGA 
Finance, Octobre 2013
Wages (Women and Associations for Gain both Economic and Social) est une institution de microfinance basée au Togo, qui compte plus de 180 000 membres pour un encours de crédit de près de 24 millions d'euros. L'institution, qui opère majoritairement auprès de femmes en milieu urbain, souhaite depuis peu diversifier son marché cible et développer ses activités en zone rurale, en particulier dans le financement d'activités agricoles et de maraîchage. L'Initiative Eau et Microfinance de PAMIGA, qui a pour objectif le développement d'une nouvelle offre de produits et services pour le financement de projets en lien avec l'eau productive (puits, forages, motopompes, systèmes de goutte à goutte...), est apparue comme la réponse adéuate au projet de diversification d'activités en zone rurale de Wages. Suite à une due diligence réalisée début 2013, PAMIGA Finance a ainsi octroyé, en octobre, une ligne de crédit d'une valeur d'un million et demi d'euros sur une durée de trois ans, qui permettra à l'IMF de financer ce nouvel axe de développement.
Plus d'informations sur Wages...

SUR LE TERRAIN

"Energie et Microfinance" - octroi des premiers Crédits Lumière au Cameroun
Au Cameroun, après une campagne de sensibilisation ayant touché plus de 400 personnes, les premières demandes de Crédits Lumière n'ont pas tardé à venir. Aujourd'hui, près de 50 crédits ont déjà été validés par les quatre IMF partenaires du programme (A3C, CEC, ICS et UCCGN), permettant aux clients d'investir dans des solutions solaires pour s'éclairer et recharger leur téléphone portable. Pendant les quelques mois qui ont précédé le lancement de la campagne, PAMIGA a accompagné les IMF partenaires dans le développement de produits financiers adaptés, la rédaction de manuels de procédures, l'élaboration de projections financières, l'élaboration d'outils de suivi et d'évaluation, la formation des équipes, et le développement d'outils de marketing et de sensibilisation tels que le Guide de L'Utilisateur détaillant les bonnes pratiques liées à l'utilisation d'un kit solaire.
Un travail similaire a également été réalisé avec PRIDE RfW en Tanzanie, où plus de 700 personnes ont déjà été sensibilisées à l'énergie solaire. A ce jour, les premières demandes de Crédits Lumière ("Mwangaza Loan" en Swahili) sont en cours d'analyse au sein de PRIDE RfW.


FOCUS RESEAU

Rencontre des Directeurs d'IMF du Réseau PAMIGA à Saint-Louis, Sénégal, du 7 au 11
 octobre 2013
Cette année la rencontre s'est tenue au Sénégal, pays où opèrent deux des quatorze IMF membres de PAMIGA : UIMCEC et Caurie Microfinance. Comme chaque année, les Directeurs des IMF membres de PAMIGA Réseau se sont réunis durant une semaine pour faire le point sur leur partenariat avec PAMIGA, et échanger entre pairs sur la capitalisation de processus et méthodologies des différents axes de leur coopération avec l'organisation. Un accent particulier a été mis sur les axes "Energie et Microfinance" et "Technologie". Cette rencontre a été également l'occasion pour PAMIGA de proposer aux Directeurs participants, un séminaire de haut niveau sur le management, dont le thème cette année était la délégation et les relations à la gouvernance.

Groupe de travail sur les technologies de l'information à Nairobi, Kenya, Juillet 2013

Cette réunion, animée par Jacinta MAIYO, Directeur Conseil en Technlogies de l'Information, s'est tenue du 29 juillet au 1er août 2013 au sein de l'hôtel Silver Springs à Nairobi. Elle a permis de réunir les responsables informatiques de 10 IMF membres du Réseau PAMIGA, avec pour objectif d'échanger les idées et partager les expériences sur le management de projet et le développement de statégie en technologie de l'information. Des visites de terrain ont également été organisées dans le but d'exposer les participants aux bonnes pratiques du secteur de la technologie. Plus particulièrement, les participants ont pu découvrir Craft Silicon (une société de technologie basée au Kenya), New Kenya Co-operative Creameries (usine de transformation de produits laitiers qui a mis en place une plate-forme de technologie mobile du nom de AgriLife), et MobiKash (une société de développement de solutions de banque à distance).

EVENEMENTS

Semaine Européenne de la Microfinance, du 12 au 14 novembre 2013
 à Luxembourg
Le thème de l'évènement cette année est : "le futur de la microfinance : investir dans la finance inclusive". Plusieurs représentants de PAMIGA ont été invités à intervenir dans différentes sessions : René Azokly, dans le panel "Première Semaine de la Microfinance en Afirique 2013. La réglementation du secteur de la microfinance africain : 20 années d'expérience vues par les praticiens" ; Marion Allet dans le groupe de travail "Microfinance et Environnement" ; et enfin Claire Ozanne dans le panel "Nouveaux modèles et expériences permettant de relier les groupes d'épargne informels aux services financiers formels". En savoir plus...

CONTACT
Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...
Ecrivez-nous !

LETTRE D'INFORMATION - 1ER SEMESTRE 2013


ACTUALITES

Inauguration du Bureau Régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre
En mars 2013, la cérémonie d'inauguration du Bureau Régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre a eu lieu à l'hôtel Pullman de Dakar, en présence de nombreux invités parmi lesquels les principaux représentants du secteur de la microfinance au Sénégal. A travers ce bureau régional, PAMIGA pourra ainsi travailler au plus près de ses 9 IMF membres de la sous-région, et améliorer l'efficacité de ses appuis techniques. 
Voir aussi les articles publiés dans Enquête +StarAfrica.comDakaractul'agence de presse sénégalaisele soleilrewmi.

PARTENARIATS

Lancement du programme d'expansion de MicroLead au Cameroun, juin 2013
Ce programme, promu par UNCDF et la Fondation MasterCard, sera développé au Cameroun par le Consortium BASIX/PAMIGA. Ce dernier apportera son assistance technique à A3C, UCCGN et CEC, dans des domaines tels que la planification stratégique, la gouvernance, la gestion des risques, le développement de produits d'épargne et de micro-assurance, le SIG, la gestion financière, la gestion de la performance sociale. Cela doit permettre à ces 3 IMF camerounaises de renforcer leurs opérations de microfinance et ainsi augmenter leur portée sur la clientèle rurale pauvre, notamment en matière de mobilisation de l'épargne rurale. 
En savoir plus...

Démarrage des activités de l'African Livelihood Partnership (ALP), avril 2013
ALP est une initiative Sud-Nord-Sud de BASIX, la SDC et PAMIGA, qui propose une approche holistique de "livelihood promotion", dépassant la seule microfinance pour plus d'impact. L'objectif est d'aider les populations les plus vulnérables de 3 pays d'Afrique Sub-Saharienne, la Tanzanie, le Cameroun et le Mozambique, à améliorer leurs moyens de subsistance de manière durable à l'aide de services financiers, de services de développement à l'agriculture, de formation professionnelle, et de soutien à l'entrepreneuriat.

SUR LE TERRAIN

"Energie et Microfinance" au Cameroun et en Tanzanie


L'accès à l'énergie est aujourd'hui difficile et coûteux dans de nombreux pays d'Afrique Sub-Saharienne, particulièrement dans les zones rurales. Face à ce constat, PAMIGA a développé un programme "Energie Renouvelable et Microfinance", en partenariat avec le programme BipBop de Schneider Electric. Son objectif est de faciliter l'accès aux énergies renouvelables pour les ménages ruraux, les TPE/PME et les communautés à travers la fourniture de services financiers adaptés, et l'autonomisation des populations pour une utilisation efficace et productive de l'énergie renouvelable. Les premières activités terrain ont ainsi pu être lancées au Cameroun en mars, et en Tanzanie en avril. Dans les 2 pays, les IMF partenaires ont déjà bénéficié de formations techniques sur l'énergie solaire, et les premiers "Crédits Lumières", permettant d'investir dans des petites solutions d'éclairage et de recharge de portables seront octroyés en juillet ; les crédits à moyen terme, pour le financement de solutions solaires plus puissantes seront, quant à eux, lancés en septembre.

Réunion des groupes de travail "Consolidation" et "Eau et Microfinance" à Dakar, mai 2013 
L'objectif de ces ateliers était, pour les Directeurs des 2 axes stratégiques de PAMIGA sur la consolidation et l'environnement, de partager les expériences entre les IMF participantes, identifier les bonnes pratiques, capitaliser les outils, les processus et les connaissances. Pour le groupe sur la consolidation, cette réunion est une étape primordiale dans la préparation de la réunion d'experts, qu'organisera PAMIGA au mois d'octobre 2013 sur cette thématique. Un troisième atelier est prévu à Nairobi au mois de juillet pour le groupe de travail sur la technologie ; des visites terrain seront organisées à cette occasion pour mieux comprendre les différentes applications possibles du "mobile banking" au secteur de la microfinance.

FOCUS RESEAU

APFI-Burkina : le cas de deux réseaux de CVECA qui passent de l'échelle régionale à l'échelle nationale
Les réseaux de CVECA du Soum et de la Boucle du Mouhoun au Burkina Faso ont été respectivement créés en 1990 et 2002 dans le but de mener des activités d'épargne et de crédit grâce à des caisses villageoises implantées en zone rurale. A partir de 2009, suite à l'évolution de cadre réglementaire des SFD, les 2 IMF ont été amenées à réfléchir à une idée de transformation qui puisse leur permettre d'évoluer et de se pérenniser tout en se conformant à ladite loi. Depuis 2010, PAMIGA les accompagne dans ce processus de transformation institutionnelle, qui a résulté en la création d'une nouvelle entité en juin 2011 : APFI-Burkina (Association pour la Promotion de la Finance Inclusive). Cette institution est aujourd'hui un acteur solide et crédible dans le secteur de la microfinance au Burkina Faso. L'institution est désormais mieux structurée, ce qui a permis à PAMIGA de la choisir comme l'un des pilotes pour son programme Initiative Eau et Microfinance.

EVENEMENTS

Réunion annuelle de la Social Performance Task Force (SPTF), Panama, juin 2013
Cette réunion a été l'occasion pour les grands acteurs de la finance responsable, membres de la SPTF, de dresser le bilan global de la mise en oeuvre des Universal Standards of Social Performance, un an après leur lancement. PAMIGA travaille actuellement avec ses IMF partenaires à l'intégration de ces standards dans leur système de gestion des performances sociales.
Plus d'information sur la SPTF...

Comme PAMIGA, participez à la 6ème édition du Forum Mondial Convergences

Les 17, 18 et 19 septembre 2013, près de 5 000 participants internationaux et 300 intervenants de haut niveau se réuniront à Paris pour trouver des solutions aux enjeux environnementaux et sociaux qui affectent les pays du Nord et du Sud, et co-construire une société durable et équitable. Les trois axes thématiques du Forum Con
vergences pour cette édition 2013 sont les suivants : Quels sont les grands enjeux pour construire une société plus durable et équitable ? Comment chaque acteur public, privé et solidaire peut-il améliorer ses pratiques ?  Et comment ces acteurs peuvent-ils mieux travailler ensemble ?
En savoir plus sur le Forum et comment s'inscrire...

CONTACT
Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...
Ecrivez-nous !

LETTRE D'INFORMATION JANVIER 2013



ACTUALITES

Rencontre des Directeurs d'IMF du Réseau PAMIGA à Arusha (Tanzanie), du 5 au 9 novembre 2012

La rencontre annuelle des 15 directeurs des IMF membres de PAMIGA Réseau s'est tenue cette année dans la ville d'Arusha, en Tanzanie, dans la région du mythique mont Kilimanjaro. Le thème de ce séminaire de haut niveau était le management des collaborateurs, avec un accent particulier sur les enjeux de la délégation et le reporting à la gouvernance. La rencontre a également été l'occasion de lancer les deux groupes de travail sur les consolidation/fusion/transformation d'IMF, et sur l'environnement et la microfinance. Ces groupes de travail doivent permettre d'améliorer le management des connaissances, capitaliser les processus et méthodologies, à travers les retours et échanges d'expériences des IMF impliquées dans les différents programmes de PAMIGA.



PAMIGA invité à Bruxelles dans le cadre de la rencontre d'ACP/EU Microfinance avec les bénéficiaires de son programme, janvier 2013
Cet évènement a eu lieu dans le cadre d'un séminaire de travail organisé par ACP/EU Mircrofinance, à destination des bénéficiaires de son appel à propositions. Le thème de ce séminaire était la gestion de la performance sociale et les procédures de reporting à la Commission Européenne. La troisième journée a été l'occasion pour les bénéficiaires de présenter leurs différentes actions selon 4 grandes thématiques : l'inclusion financière par le mouvement mutualiste, la microfinance sur les marchés frontières, la microfinance rurale, et la microfinance et l'environnement.


Signature d'un protocole de partenariat entre Schneider Electric et PAMIGA
L'objectif de ce partenariat est de rendre l'énergie accessible aux particuliers, aux petites entreprises et aux communautés rurales en Afrique Sub-Saharienne à travers la microfinance. Les 2 structures, PAMIGA et Schneider Electric (via son programme de RSE d'accès à l'énergie intitulé BipBop), souhaitent proposer des solutions photovoltaïques individuelles et collectives dans les zones d'action des institutions de microfinance partenaires de PAMIGA. Dans un premier temps, les pays ciblés par l'intervention seront le Cameroun, la Tanzanie, le Kenya et l'Ethiopie. Plus particulièrement, Schneider apportera l'expertise technique, l'expérience terrain, ainsi que les produits et solutions adaptés à la problématique de l'électrification rurale décentralisée. PAMIGA accompagnera ses IMF partenaires dans la définition et la mise en oeuvre de l'ingénierie financière nécessaire au déploiement des produits et solutions concernés.
Plus d'informations sur le projet BipBop...


ACTIVITES D'APPUI

Etude de faisabilité de reconfiguration d'un réseau de CVECA au Cameroun, octobre 2012
Le réseau de CVECA A3C opère depuis 1996 dans le Centre Cameroun dans le but d'offrir des services financiers de proximité aux populations rurales. Il est aujourd'hui composé de 71 caisses qui desservent près de 38 000 clients, pour un portefeuille de crédit de 2 millions d'euros et un encours d'épargne de 1,8 million d'euros. Pour consolider le développement de ce réseau de CVECA et l'aider à mieux se conformer aux dispositions de cadre juridique des établissements de microfinance au Cameroun, il a été décidé de réaliser, en octobre 2012, une étude de faisabilité de la reconfiguration d'A3C. Des entretiens terrain réalisés avec les élus, les techniciens, les partenaires techniques et financiers, et les clients du réseau ont permis d'identifier une option de regroupement, déterminer un statut juridique, de proposer le montage institutionnel du futur circuit de distribution et d'élaborer le plan d'action du processus de reconfiguration. La transformation d'A3C devrait permettre à terme d'améliorer la gouvernance, la gestion financière et opérationnelle et de rendre ce réseau de CVECA plus efficient.


Evaluation du système d'information et de gestion (SIG) d'ACFB au Bénin, Novembre 2012
Des études ont montré que les IMF utilisant la technologie dans leurs opérations sont en mesure de réduire considérablement leurs coûts opérationnels, d'accroître leur clientèle et d'offrir des produits financiers innovants tels que le mobile banking. PAMIGA vise à intégrer des systèmes et processus technologiques pour que ses IMF membres puissent construire un modèle qui leur permette de tirer pleinement parti des avantages de la technologie dans leurs opérations. ACFB, IMF béninoise, a sollicité l'assistance de PAMIGA dans l'évaluation de son SIG et le développement d'un schéma directeur informatique pour la période 2013-2015. Cette mission a été délivrée par le Directeur Conseil en Technologies de l'Information de PAMIGA et un expert de BNP Paribas, et a résulté dans le développement d'un plan stratégique, qui sera suivi par PAMIGA durant les prochaines années jusqu'à l'atteinte complète des objectifs.


Initiative Eau et Microfinance : décaissement des premiers crédits à la clientèle
Les contrats de crédits ont été signés par les deux IMF pilotes de l'Initiative Eau et Microfinance, APFI au Burkina Faso et UIMCEC au Sénégal, ce qui a permis à PAMIGA Finance de décaisser les fonds pour le refinancement des projets de ces IMF sur le terrain. Actuellement, les premiers crédits sont en cours d'octroi pour les clients de ces deux IMF...

DEVELOPPEMENT DE MODULES DE FORMATION

Education financière à destination des femmes entrepreneurs du Sénégal
Le Programme Sénégalo-allemand d'Appui à la Compétitivité et à la Croissance des PME et à la Performance du Secteur de la Microfinance (PACC-PME/PMF), qui vise à promouvoir un secteur de la microfinance performant orienté vers la compétitivité et la croissance, a lancé en 2012 un appel à propositions pour le développement d'un programme d'éducation financière au Sénégal. Ce programme se décompose en plusieurs thèmes, dont certains ont nécessité l'élaboration de nouveaux supports de formation. PAMIGA a été retenu pour l'élaboration d'un module d'éducation financière à destination des femmes entrepreneurs du Sénégal. Ce module a pour objectif de répondre aux spécificités particulières et aux contraintes des femmes gestionnaires de TPE (très petites entreprises) et PE (petites entreprises). La formation prévue dans le module doit leur permettre de formaliser leurs pratiques de gestion d'entreprise afin de passer à une échelle supérieure et développer leurs activités de manière pérenne. Ce module, ainsi que les autres du programme global d'éducation financière, sera administré prochainement aux clients des IMF membres de l'APSFD Sénégal.


PROCHAINES ACTIVITES

Rencontres des groupes de travail de PAMIGA Réseau
Les trois groupes de travail d'IMF membres du réseau se réuniront à la fin du premier semestre prochain ; ils seront animés par les Directeurs de Programme de PAMIGA. Le groupe sur la technologie se réunira à Nairobi, au Kenya. Les deux groupes de travail sur la consolidation et l'environnement se tiendront quant à eux à Dakar, au Sénégal.

Mais aussi...
PAMIGA ouvre ses deux bureaux régionaux en Afrique de l'Est et en Afrique de l'Ouest. Les inaugurations sont prévues en février 2013 pour Nairobi et en mars prochain pour Dakar.

Marion ALLET rejoint l'équipe de PAMIGA en février 2013 en tant que chargée de programme Energie et Microfinance. Elle travaillera étroitement dans l'équipe de Fouad ABDELMOUMNI et sera responsable du développement du programme d'accès à l'énergie renouvelable au sein des IMF membres de PAMIGA Réseau. L'objectif de ce programme est d'aider les IMF à développer des produits et services financiers pour le financement de projets d'accès à l'énergie.

 

CONTACT

Vous souhaitez réagir et partager vos expériences...

Ecrivez nous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer la page
Envoyer à un ami

Newsletter Pamiga
Entrez votre adresse e-mail pour être informé de l'ajout de nouveau contenu :

 

 
 
Pamiga
 
 
 
 
© 2017 Pamiga